mercredi, décembre 25, 2019

hikmet

 Joyeux Noël 2019



Continuez à vous battre : tout l'argent qu'on me donne pour les funérailles de mon défunt mari, et qui ne partira pas en fleurs puisqu'il a été crématisé part pour les caisses de grève, afin que, moi le survivant, j'aie la chance de vivre son plus grand souhait, la révolution et l'éradication du tyran.






Nâzim Hikmet (1902-1963)


Que c’est beau de penser à toi
d’écrire pour toi,
de penser à toi;;; couché sur le dos;;;; en prison :
un mot que tu ;;;dis tel jour à tel endroit,
;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;pas le mot ;;;lui-même,
;;;;;;;mais l’univers qu’évoquait le timbre de ta voix…
Que c’est beau de penser à toi,
il faut que je sculpte pour toi;;;; dans le bois
;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;un coffret
;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;une bague,
;;;;;;ou ;;;tisser trois mètres de soie très fine…
et soudain
;;;;;;;;;;;;;;;bondissant sur mes pieds
courir me coller aux barreaux de la fenêtre
vers le ciel du bleu ;;;;laiteux de la liberté
;;;;;;crier de toute ma voix ce que j’ai écrit pour toi…
Que c’est beau de penser à toi :
à travers les rumeurs ;;;de mort et de victoire,
en prison
alors que j’ai passé la quarantaine…

1944

Aucun commentaire: